Menu

Alima

ALIMA est une organisation médicale humanitaire créée en 2009 et opérant actuellement dans 12 pays d’Afrique où elle vient en aide aux populations les plus vulnérables, dans des contextes parmi les plus difficiles du monde (guerres, conflits, épidémies). Son siège opérationnel est à Dakar, et elle possède également des bureaux à Paris et New York. ALIMA a pour ambition de transformer la médecine humanitaire grâce à son modèle unique fondé sur l’innovation, la recherche et les partenariats locaux.

Un modèle opératoire fondé sur les compétences locales et le partenariat

Seulement 3 % des financements humanitaires internationaux sont alloués aux ONG locales

L’humanitaire a besoin d’un nouvel acteur qui change la donne. L’alliance est le modèle d’avenir pour résoudre les crises contemporaines car les solutions qui fonctionnent durablement viennent d’abord du local. Chez ALIMA, 98% de ses 2000 employés sont africains, dont 85% du top management et son siège opérationnel basé à Dakar. Les ONG locales avec lesquelles ALIMA travaille siègent par ailleurs à son Conseil d’Administration. C’est cette organisation à l’encontre des schémas classiques Nord/Sud, qui permet d’avoir le plus grand impact possible dans les zones à très forte mortalité.

 

Seulement 2% des essais cliniques mondiaux sont menés en Afrique   

La médecine exercée sur les terrains humanitaires est souvent le résultat de recherches menées dans les pays du Nord, loin des situations de crise. ALIMA s’allie à la fois avec des ONG locales et des instituts internationaux tels que l’INSERM, le NIH, l’Université d’Oxford ou bien Yale afin de mener des projets de recherche à partir des problématiques rencontrées sur le terrain dans le strict respect des standards éthiques internationaux.  ALIMA a par exemple créé en 2016 la plateforme CORAL (Clinical and Operational Research Alliance) en partenariat avec l’INSERM et PAC-CI (laboratoire basé en Côte d’Ivoire de l’ANRS) pour lutter contre les menaces sanitaires existantes et émergentes en Afrique et trouver des solutions innovantes adaptées aux besoins des populations. Il s’agit d’un modèle unique de recherche entre l’Afrique et l’Europe à travers une alliance entre chercheurs, travailleurs de santé et ONGs.

ALIMA depuis 10 ans c’est :

  • 14 pays d’intervention
  • 22 publications scientifiques et 30 projets de recherche
  • 35 hôpitaux et 400 centres de santé soutenus en 2020
  • 2500 salariés
  • 7 000 000 patients soignés depuis sa création
  • Un budget qui est passé de 250 000 euros en 2009 à 80 millions d’euros en 2020
  • Des frais de fonctionnement réduits à 8,5  % en 2019

Expertise ALIMA

ALIMA agit dans de nombreux domaines afin de répondre aux urgences ou crises humanitaires. Ses grands axes opérationnels prioritaires sont :

  • la réduction de la mortalité infanto-juvénile : Selon l’OMS, la malnutrition joue un rôle dans le décès d’un enfant sur deux dans le monde, et peut laisser des séquelles durables. Bien qu’il existe un traitement efficace, 80 % des enfants malnutris n’y ont pas accès. C’est pourquoi ALIMA a décidé d’agir afin de soigner davantage d’enfants.
  • la santé maternelle : Selon l’OMS, la quasi-totalité des décès maternels (99 %) se produit dans des pays en développement, dont plus de la moitié en Afrique subsaharienne. Dans nos pays d’intervention, des millions de naissances ont lieu à domicile, sans assistance médicale. En cas de complication, il est souvent trop tard. C’est pourquoi ALIMA met l’accent sur la qualité des soins de santé maternelle et l’accessibilité de ces services pour les femmes les plus vulnérables.
  • la réponse aux épidémies : L’ampleur et la spécificité de certaines épidémies requièrent une intervention rapide et massive, afin de limiter les taux de mortalité ainsi que la vitesse de propagation. Dans ces situations, ALIMA soutient les autorités de santé locales pour prendre en charge les patients au sein de leurs communautés, dans les centres de santé ou dans les hôpitaux. Les épidémies les plus fréquentes contre lesquelles ALIMA déploie des interventions d’urgence sont celles de la rougeole, du choléra, des fièvres hémorragiques virales (Ebola, Lassa, Vallée du Rift) ou encore du paludisme.·     
  • la recherche : En Afrique, 60% des décès sont liés à des maladies infectieuses alors que la plupart de ces décès pourraient être évités. Par ailleurs la recherche médicale n’est pas adaptée aux enjeux humanitaires auxquels elle fait face. C’est pour ces différentes raisons qu’ALIMA s’est engagée à développer des projets faisant le lien entre la recherche médicale et l’action humanitaire en Afrique.
  • la formation : La formation des cadres locaux, que ce soit le personnel d’ALIMA ou celui de nos partenaires (Ministères de la Santé, ONG locales…) est l’une de nos priorités. Placée au coeur de nos interventions, elle nous demande d’investir en permanence dans le potentiel de nos salariés et de nos ONG partenaires.

Présentation vidéo

15 rue des immeubles industriels
75011 Paris
Suivez-nous
';