fbpx
Menu

Banques Alimentaires

Fondées en 1984 et constituant aujourd’hui le premier réseau d’aide alimentaire en France, les Banques alimentaires luttent toute l’année contre la précarité et le gaspillage alimentaire.

Les Banques Alimentaires

1er réseau d’aide alimentaire en France, les Banques Alimentaires distribuent des denrées alimentaires sauvées du gaspillage à plus de 5400 associations, épiceries sociales et Centres Communaux d’Action Sociale partenaires en France.

Chaque année, le réseau soutient plus de 2 millions de personnes bénéficiaires de l’aide alimentaire en distribuant près de 230 millions de repas.

Grâce à ses 110 implantations, le réseau des Banques Alimentaires couvre la quasi-totalité du territoire métropolitain et ultramarin pour être au plus proche des besoins et assurer au mieux ses missions.

Les missions des Banques Alimentaires : lutter contre la précarité et le gaspillage alimentaire

Les Banques Alimentaires ont un double objectif : lutter contre la précarité et contre le gaspillage alimentaire. Les missions du réseau des Banques Alimentaires portent en elles-mêmes des enjeux environnementaux et sociaux grâce à leur double impact : environnemental via la lutte contre le gaspillage alimentaire et la revalorisation de l’alimentation ainsi que social, en luttant contre la précarité alimentaire. 

Lutter contre la précarité alimentaire

En France, 9,3 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, soit 14,7% de la population française (INSEE, 2019).

L’aide alimentaire en France concerne 5,5 millions de personnes (IGAS, 2019) : un chiffre sous-estimé par rapport aux besoins réels, la demande d’aide alimentaire restant une démarche souvent difficile ou mal connue. Sur ces 5,5 millions de personnes, le réseau des Banques Alimentaires permet d’en aider 2 millions soit près de 1 bénéficiaire sur 2.

Lutter contre le gaspillage alimentaire

Le réseau n’achète aucune denrée et 66 % de ses approvisionnements proviennent de produits sauvés du gaspillage. Outre la grande distribution, l’industrie agroalimentaire et les producteurs agricoles participent en donnant des articles présentant des défauts d’emballage ou d’étiquetage, des fruits et légumes mal calibrés ou des surplus.

Plus de 6 800 bénévoles œuvrent tous les jours pour récupérer des produits qui, sans leur action, seraient jetés. Ainsi, 76 000 tonnes de denrées sont sauvées chaque année du gaspillage grâce aux Banques Alimentaires. Ces produits, encore consommables, sont ensuite distribués aux associations partenaires des Banques Alimentaires qui sont quant à elles chargées de les redistribuer aux personnes en situation de précarité.

Aller plus loin dans la lutte contre le gaspillage alimentaire

Le réseau des Banques Alimentaires développe de nouvelles manières d’allonger la durée de vie des fruits, des légumes abîmés ou des viandes à date courte. Ces denrées sont transformées dans une dizaine d’ateliers (purées, soupes, plats cuisinés…). Ces ateliers de transformation permettent de diversifier les produits distribués aux associations et donc d’améliorer le quotidien alimentaire des bénéficiaires.

L’accompagnement par le lien social

Les actes liés à l’alimentation (courses, cuisine, repas…) sont des facteurs d’échanges sociaux et de création de lien social. L’aide alimentaire fait donc partie intégrante des dispositifs d’accompagnement des personnes en difficulté car elle permet un accompagnement par l’alimentation. Pour les Banques Alimentaires, la mise à disposition de denrées alimentaires doit être considérée comme essentielle dans un processus d’accueil, d’écoute et d’accompagnement afin de favoriser le retour à l’autonomie des personnes soutenues, en les rendant davantage acteurs de leur propre vie.

Les ateliers cuisine

Le réseau développe des ateliers cuisine qui permettent aux bénéficiaires de montrer leur savoir-faire, d’échanger des recettes et des expériences, d’être sensibilisés à l’équilibre nutritionnel et de faire partie d’un groupe. Ils contribuent ainsi à créer du lien social, valorisent les personnes accueillies et développent leur esprit d’initiatives et leur confiance en soi. En 2019, près de 5000 ateliers cuisine ont été dispensés à près de 40 000 personnes en France.

Les épiceries itinérantes

Pour être au plus près des besoins des bénéficiaires, les Banques Alimentaires s’adaptent à leur territoire et développent des dispositifs tels que les épiceries itinérantes. Ces épiceries sur roues permettent d’apporter l’aide alimentaire aux personnes fragilisées qui hésitent à se manifester notamment en milieu rural.

Présentation vidéo

15 rue du Val-de-Marne
94257 Gentilly Cedex