Menu

Fédération Française de Cardiologie

Présentation

Lutte contre les maladies cardio-vasculaires par la prévention, la recherche, la réadaptation des malades et l’initiation aux gestes qui sauvent.

Fondée en 1964 par deux cardiologues chercheurs et cliniciens,  les professeurs Jean Lenègre et Pierre Soulié, notre association lutte depuis plus de 50 ans contre les maladies cardio-vasculaires, 1ère cause de mortalité chez les femmes et les plus de 65 ans avec plus de 400 morts par jour.

Reconnue d’utilité publique depuis 1977, la Fédération Française de Cardiologie mène ses actions sans subvention de l’Etat. Nos moyens financiers proviennent exclusivement de la générosité de nos donateurs (dons, legs, donations ou assurance vie…) et de l’aide de nos entreprises partenaires (mécénat, dons). Nos dirigeants sont des cardiologues bénévoles.

La FFC œuvre sans subventions, grâce à la générosité de ses donateurs. 98% de ses actions sont financées par les dons, legs et assurance-vie.

Chiffres clés 

Notre association regroupe sur tout le territoire :

  • 300 cardiologues bénévoles,
  • 26 Associations Régionales,
  • plus de 250 Clubs Cœur et Santé,
  • 28 000 bénévoles,
  • 19 salariés au siège de l’association,
  • Plus de 18 000 malades en phase en réadaptation cardiaque (phase III) au sein des Clubs Cœur et Santé

 

Les missions sociales 

 

  • Informer pour prévenir – développer la prévention

 

Les enjeux de la lutte contre les maladies cardio-vasculaires sont forts :

  • 400 morts par jour
  • 1ère cause de mortalité chez les femmes et les plus de 65 ans
  • Des symptômes parfois méconnus
  • Des facteurs de risque encore ignorés
  • Un enjeu de santé public

 

Grâce à des opérations d’informations d’envergure, la Fédération Française de Cardiologie sensibilise les Français aux dangers des maladies cardio-vasculaires et aux moyens de s’en prémunir. 

Ainsi, chaque année, la Fédération Française de Cardiologie édite près de trois millions de documents diffusés gratuitement dans le cadre de ses campagnes, de ses actions de sensibilisation sur le terrain ou encore à travers les réseaux des professionnels de la santé (hôpitaux, cliniques, pharmacies, cabinets de cardiologie). 

La Fédération Française de Cardiologie est aussi à l’initiative de grandes campagnes de communication nationales ayant pour unique objet : la prévention. 

Quelques exemples : Campagne « Préjugés » en décembre 2015, « casting » en septembre 2016 sur la prévention du risque de maladies cardio-vasculaires chez la femme, « Les chutes » au printemps 2017 pour alerter sur la perte de capacité cardio-vasculaire des enfants et plus globalement la sédentarité, « Journée Pourrie » au printemps 2018 pour sensibiliser à la pratique d’une activité physique au quotidien et enfin, « Oh my dog » au printemps 2019 pour sensibiliser au fait que posséder un chien réduit de manière significative le risque cardio-vasculaire.

Autre opération d’envergure : Les Parcours du Cœur, la plus grande opération de prévention-santé organisée en France. Ils ont pour but de faire reculer les maladies cardio-vasculaires par l’information, le dépistage, l’apprentissage de pratiques de vie plus saines afin d’éviter les comportements à risque. Depuis le milieu des années 1970, sous l’égide de la Fédération Française de Cardiologie, ils sont organisés par des centaines de bénévoles dans tout le pays et ont fêté, en 2015, leur quarantième édition.

En 2019, près de 700 000 personnes ont participé dans toute la France aux Parcours du Cœur, que ce soit des Parcours du Cœur grand public organisés dans 1150 villes, scolaires avec près de 14 000 classes issues de 2600 établissements scolaires. 

 

  • Financer la recherche en cardiologie

 

La recherche a permis de réaliser des progrès technologiques spectaculaires ces vingt dernières années dans le traitement des maladies cardio-vasculaires, permettant ainsi de sauver de nombreuses vies. 

La Fédération Française de Cardiologie a toujours apporté son soutien aux chercheurs.

Nous avons consacré en 2018 près de 3 millions d’euros pour financer une cinquantaine de projets de recherche par équipe et aider de jeunes chercheurs. Nous soutenons également la recherche épidémiologique, notamment en recensant les maladies, en analysant les pratiques à grande échelle.

 

  • Aider les cardiaques à se réadapter – accompagner les malades

 

Dès 1976, la Fédération Française de Cardiologie a créé les Clubs Cœur et Santé, parrainés par des cardiologues et animés par des bénévoles. On compte aujourd’hui 250 Clubs sur l’ensemble du territoire.

En plus de relayer les actions de prévention de la FFC, leur vocation est d’accompagner les cardiaques Aujourd’hui, 18 000 cardiaques bénéficient de la réadaptation.

 

  • Initier aux gestes qui sauvent

 

50 000 personnes décèdent chaque année de mort subite. 

La toute première chose à faire est de prévenir les secours mais cela ne suffit pas. Chaque minute qui passe avant leur arrivée, c’est 10 % de chances de survie en moins, sauf si un témoin sait pratiquer « les gestes qui sauvent ». Ce sont des gestes simples qui ne nécessitent que trois heures de formation. 

C’est pourquoi la FFC sensibilise régulièrement les Français à accomplir l’acte citoyen de se former.

5 rue des colonnes du Trône
75012 PARIS