Menu

Fondation des monastères

Présentation

Une Fondation d'utilité publique
Par décret du 21 août 1974, la Fondation des Monastères est reconnue d'utilité publique, ce qui lui permet de recevoir tous les dons et legs en franchise totale de droits de mutation et de faire bénéficier les donateurs d'avantages fiscaux.

Notre mission : aider les collectivités religieuses

Selon l’article 1er de ses statuts, la Fondation ” a pour but d’apporter son concours charitable aux membres des collectivités religieuses de toutes confessions chrétiennes se trouvant en difficulté financière ou autre, en vue de les aider notamment à se couvrir contre les risques sociaux et de contribuer à la conservation du patrimoine culturel ou artistique des monastères “.

Aider les collectivités religieuses, catholiques, orthodoxes, protestantes : telle est donc la mission de la Fondation, qu’elles soient contemplatives ou apostoliques.
Il s’agit des communautés qui sont reconnues par leur hiérarchie comme étant religieuses. Cette caution de l’autorité supérieure est essentielle pour qu’il n’y ait aucun risque de débordement sectaire.

Les besoins financiers des communautés sont très variés : règlement des cotisations sociales, mise aux normes des lieux d’accueil, entretien des bâtiments, amélioration des outils de travail, aménagement de chambres médicalisées ou d’« anciennats »…

Le soutien aux communautés revêt diverses formes :

  • recueillir des dons et legs pour les affecter prioritairement aux besoins de communautés religieuses et ceci, selon les intentions des donateurs quand elles existent.
  • Organiser la solidarité entre les différentes communautés contemplatives. Une quote-part des dons et legs permet d’alimenter un fonds de solidarité destiné à répondre aux communautés les plus nécessiteuses.
  • Conseiller les communautés dans leurs démarches administratives, juridiques et fiscales.

 

Notre organisation

  • Le Conseil d’administration

La Fondation des Monastères est dirigée par un Conseil d’administration de douze membres : des religieux mais aussi des laïcs, choisis en raison de leurs compétences en matière juridique, administrative ou fiscale. Les administrateurs ont un mandat de quatre ans, le renouvellement se faisant par moitié tous les deux ans. Un Commissaire du gouvernement, désigné par le Ministre de l’Intérieur, assiste également aux réunions.


Le Conseil se réunit deux fois par an, délibère sur les dossiers en cours et approuve le budget. Dans l’intervalle des réunions du Conseil, se tient le Bureau une fois par trimestre.Celui-ci comprend le président, le vice-président, le secrétaire et le trésorier, tous élus par le Conseil pour deux ans. Le bureau instruit toutes les affaires soumises au Conseil d’administration.


Le président de la Fondation est élu par le Conseil au sein des personnalités monastiques qui le composent. Depuis avril 2012 il s’agit de Dom Guillaume Jedrzejczak, ocso, abbé émérite de l’abbaye du Mont-des-Cats.

  • Le secrétariat

Il est l’organe permanent qui assure le fonctionnement quotidien de la Fondation dans ses différents services : legs, traitement des dons, traitement des demandes de secours, comptabilité, publications.
Le siège est également le lieu des réunions des différentes commissions juridiques et administratives qui assurent le service de conseil (conseil notarial ou fiscal notamment).

 

Une revue trimestrielle :  Les Amis des Monastères, sur abonnement.

 

Un annuaire numérique de 350 communautés contemplatives en France : à consulter sur le site de la Fondation ou à télécharger à partir de ce même site.

Domaines d'intervention

  • Culture

Coordonnées

Tél : 01 45 31 02 02
Fax : 01 45 31 02 10
14 rue Brunel
75017 Paris