Menu

Jeunesse au Plein Air

Présentation

La Jeunesse au Plein Air milite pour le Droits aux vacances pour tous les enfants en finançant des séjours en colonies de vacances et en centre de loisirs pour les jeunes.

Depuis plus de 70 ans, la Jeunesse au Plein Air milite pour le départ de tous les enfants en vacances.

En effet, chaque année, 3 millions d’enfants ne partent pas en vacances et 2 millions d’entre eux ne quittent pas leur domicile, même une nuit

 

L’école est un droit, les vacances aussi

L’engagement de la Jeunesse au Plein Air repose sur des valeurs de laïcité, de solidarité et de citoyenneté. Une même conviction réunit ses membres : l’école, la famille et les loisirs sont trois acteurs complémentaires de l’éducation de l’enfant.

Les loisirs et les vacances constituent ainsi des temps essentiels dans le développement des enfants. Ils sont sources de plaisir, de mixités sociales, de rencontres et permettent de mieux vivre ensemble. Ils favorisent les découvertes et l’enrichissement mutuel.

 

Soutien financier

La Jeunesse au Plein Air soutient ainsi financièrement le départ des enfants en colonies de vacances, centres de loisirs et classes de découvertes. En 2018 , ce sont près de 22.000 jeunes qui ont bénéficier d’une aide. 

Ces aides sont possibles grâce :

  • À la campagne de solidarité, organisée tous les ans dans les établissements scolaires, sous l’égide du ministère de l’Education nationale. Cette campagne se donne pour objectifs de sensibiliser les enfants à la solidarité, à la citoyenneté et au droit aux vacances pour tous et leur permet de mener une action concrète de solidarité ;
  • Aux partenariats nationaux noués avec différents organismes (par exemple, l’Agence nationale du chèque vacances) et aux partenariats locaux (Caf, conseils départementaux, conseils régionaux, les municipalités…) ;
  • À l’appel à la générosité et au mécénat.

 

Espace d’informations, d’échanges et de recherches

La Jeunesse au Plein Air dispose d’un service juridique et d’un service de documentation.

Le service juridique de la JPA assure une activité de veille et d’informations. Il édite de nombreuses publications à destination des acteurs des accueils collectifs de mineurs (ACM) : directeurs de colonies de vacances, adjoints, animateurs, etc. Chaque année, la Confédération publie le « Spécial directeur » des ACM qui restitue sous forme de questions-réponses la réglementation en vigueur.

La Jeunesse au Plein Air propose également un fonds documentaire axé sur les vacances, les loisirs des enfants et des jeunes. On y trouve également des documents relatifs à la vie associative, l’éducation populaire, la laïcité, etc.

Enfin, la JPA est membre fondateur, avec L’Union nationale des associations de tourisme et de plein air (UNAT), de L’Observatoire des vacances et des loisirs des enfants et des jeunes, Études et recherches de La JPA (Ovlej). L’Observatoire produit et mutualise des données, des analyses et des prospectives avec et pour les acteurs et partenaires du secteur.

 

Actions de sensibilisation et d’éducation

La Jeunesse au Plein Air agit auprès des pouvoirs publics pour que les colonies de vacances et les centres de loisirs soient reconnus comme des temps éducatifs complémentaires à ceux de l’école et des familles. Pour la JPA, les loisirs doivent prolonger l’éducation dispensée par l’École de la République.

Aujourd’hui encore, La JPA considère que la complémentarité éducative reste primordiale.

 

La JPA en chiffres

La Jeunesse au Plein Air rassemble 43 organisations nationales (organisateurs de séjours, syndicats, partenaires de l’école publique, organisations de jeunes, comités d’entreprise et collectivités territoriales), 95 comités départementaux et 14 unions régionales. Ces comités, composés notamment de bénévoles, animent, entre autres, la campagne de solidarité dans les établissements scolaires et organisent la collecte dans leur département. Ils attribuent des bourses au niveau local.

La JPA aide plus de 28 000 enfants à partir en colonie de vacances ou en séjours scolaires.

 

Agréments

La confédération est : 

  • Agréée jeunesse et éducation populaire par arrêté ministériel du 7 avril 1945 ;
  • Reconnue d’utilité publique d’utilité publique par décret du 20 juin 1949 ;
  • Une association éducative complémentaire de l’enseignement public.

Présentation vidéo

21 rue d’Artois
75008 PARIS