Menu

L’œuvre d’orient

Présentation

Au service des chrétiens d’Orient depuis plus de 160 ans, l’Œuvre d’Orient donne aux communautés chrétiennes les moyens d’accomplir leurs missions au service de tous - éducation, santé, aide sociale et pastorale – dans 23 pays, principalement au Moyen-Orient.

L’Œuvre d’Orient, au service des chrétiens d’Orient

En 1856 naissait L’Œuvre des Écoles d’Orient, association destinée à venir en aide aux enfants du Liban, à l’initiative d’un groupe de laïcs autour du Baron Cauchy, célèbre mathématicien. En 1858, elle est reconnue « œuvre d’Église » par le pape Pie IX. En 1860, le massacre des chrétiens par les Druzes lui impose d’élargir son champ d’action et d’ouvrir hôpitaux et dispensaires. Elle devient alors L’Œuvre d’Orient en 1931.

Œuvre d’Église

L’Œuvre d’Orient est une organisation française qui vient en aide aux chrétiens orientaux par le biais des évêques, des prêtres et des communautés chrétiennes sur le terrain. Son soutien s’inscrit dans le long terme – c’est ce qui en fait sa spécificité – mais elle sait aussi intervenir en urgence, en cas de guerre, conflit ou catastrophe naturelle.

  

Agir au plus près des besoins

Soutenue par ses 65 000 donateurs, dirigée par Mgr Pascal Gollnisch, L’Œuvre d’Orient finance chaque année plus de 1250 projets menés par 400 communautés et institutions chrétiennes. Ces dernières œuvrent auprès de tous ceux qui en ont besoin, sans considération d’appartenance religieuse, dans une vingtaine de pays, principalement au Moyen-Orient, mais aussi dans la Corne de l’Afrique, en Europe Orientale et en Inde. En 2018, près de 18 millions d’euros ont été distribués.

Elle concentre son action autour de l’éducation (écoles, crèches, jardins d’enfants, orphelinats, foyers…), les soins et l’aide sociale (dispensaires, hôpitaux, institutions pour handicapés, maisons de retraites…), l’action auprès des communautés (bourses d’études, centres de formation, bibliothèques, traduction de livres…) et agit en faveur de la culture et du patrimoine. Depuis le début des conflits en Irak et en Syrie, elle apporte également une aide humanitaire sur place aux déplacés et aux réfugiés.

   

Résister sur leur terre

Depuis les débuts du christianisme, les chrétiens sont chez eux en Orient, où ils sont des vecteurs de paix dans des sociétés où les différentes confessions peinent parfois à cohabiter. Si l’Œuvre d’Orient considère que la présence des chrétiens est essentielle dans ces pays elle ne peut pourtant ignorer ceux qui, fuyant des drames, font le choix de le quitter et arrivent en France. C’est ainsi qu’elle coordonne aujourd’hui le CCARCO, comité sous l’égide de l’Épiscopat Français visant à soutenir l’accueil social et humain des réfugiés chrétiens d’Orient.

Partager joies et difficultés

« Parlez de nous ! Faites savoir nos malheurs mais aussi nos joies » est la première demande des chrétiens d’Orient. Ainsi, informer et sensibiliser les Occidentaux est une autre mission : expositions, conférences, colloques, interventions dans les établissements scolaires… L’Œuvre d’Orient répond aussi à la demande croissante des jeunes qui souhaitent partir sur le terrain à la rencontre des chrétiens orientaux grâce au Pôle Jeunes de L’Œuvre d’Orient.

   

Donner en toute confiance

L’association a reçu le label « Don en confiance » pour la transparence de ses comptes, disponibles sur www.œuvre-orient.fr ou sur simple demande.

Présentation vidéo - courte

Présentation vidéo - longue

20 rue du Regard
75006 Paris